L’UNJA ressuscite de sa belle mort
By administrator On 29 fév, 2012 At 12:41 | Categorized As Actualités, Non classé, Politique | With 0 Comments
  • PAR ZIAD Salah 

     

    Enfin l’UNIJA, cette organisation dite de masse qui renvoie à l’ère du parti unique, a rompu avec son hibernation. Ces derniers jours, les oranaises et oranais, surtout ceux soucieux de la salubrité de leur ville, ont dû remarquer des affiches au nom de cette organisation, placardées sur les murs de certaines rues du centre ville. Mais que proposent ces affiches ? Un appel à la participation aux prochaines législatives du 10 Mai prochain. Bien évidemment, cet appel est destiné aux jeunes parce que cette organisation, au fait une coquille vide, se permet de parler au nom des jeunes algériens. Or, durant toutes les épreuves que vivent presque quotidiennement les jeunes, l’UNJA se caractérise par son absence. Jamais, cette organisation ne s’est souciée par exemple de se manifester devant le siège de l’Ansej et de déclarer son soutien aux centaines de jeunes qui subissent chaque jour que Dieu fait des brimades et des vexations de la part de bureaucrates inconscients. Aussi, l’UNJA n’a jamais manifesté son nez devant un tribunal ou un commissariat pour exprimer son soutien ou sa sympathie aux jeunes qu’on embarque après les manifestations et qu’on déferre devant les tribunaux. Ca serait vraiment fastidieux de multiplier les exemples. Ce qui est l’évidence même c’est que cette organisation est absente de la vie des jeunes qui ne soupçonnent même pas son existence.

    Cependant, l’affichage de l’UNJA appelle deux remarques. Il nous remémore l’armada de policiers (plus d’une vingtaine) qui ont encerclé l’an dernier une brigade de la CNCD (Coordination Nationale pour le Changement et la Démocratie) qui était entrain de coller des affiches appelant à un meeting pourtant autorisé. Les éléments des forces de l’ordre avaient invoqué l’absence d’autorisation particulière pour un affichage de type politique. Secundo, l’affiche de l’UNJA qui encombre actuellement les murs de la cité, parce que dénuée de toute esthétique ou travail de création, est sponsorisée par une entreprise économique. On ignore la nature de ce sponsor mais certainement que les responsables de cette entreprise cherchent à être remarqués par les futurs « responsables » qui seront issus des élections. Allez y savoir….           

About -

Laisser un commentaire

You must be Logged in to post comment.