Épidémie de répression du Hirak en Algérie : Le réseau syndical international dénonce
By jcalgerie jcalgerie On 14 mai, 2020 At 10:31 | Categorized As Actualités, Communiqués, Infos_show | With 0 Comments

image2
Communiqué du Réseau syndical international de solidarité et de luttes – le 14/05/20

Depuis quelques semaines, les convocations par la police et les condamnations dans les tribunaux des militant-es du Hirak, journalistes, syndicalistes autonomes… se multiplient. Le pouvoir algérien, discrédité au plan national comme au plan international frappe le plus vite possible et fort en profitant de la période de pandémie et de l’arrêt provisoire des manifestations anti-système. Depuis plus d’un an, les algérien-nes sont massivement dans la rue pour réclamer la fin d’un système de corruption et liberticide. Depuis plus d’un an, la répression est montée en puissance. Aujourd’hui, le pouvoir profite de la pandémie dans une ultime tentative désespérée de mater la révolte populaire. Les dernières condamnations viennent ajouter au nombre des prisonnieres politiques du régime enfermé-es dans les prisons par un système judiciaire aux ordres, dans des conditions d’hygiène et de sécurité déjà scandaleuses en temps normal et encore plus déplorables compte tenu de la période. Ces conditions mettent les prisonnier-es en danger grave pour celles et ceux dont la santé est fragile tout particulièrement.
Les journalistes Sofiane Merakchi et Abdelouhab Fersaoui ont été condamnés à respectivement 8 mois et un an de prison ferme en avril. En mars, le journaliste et opposant Karim Tabbou a été condamné à un an de prison en appel. Kaddour Chouicha, syndicaliste du SGESS CGATA a été emprisonné pendant un mois et demi en début d’année, la mobilisation algérienne et internationale ont participé à faire reculer le pouvoir et l’ont contraint à remettre notre camarade en liberté. Nous pensons à tous et toutes les autres qui croupissent encore dans les geôles du régime, sans pouvoir recevoir la visite et l’aide de leur proche.
Nous dénonçons également les tentative d’intimidation à l’encontre des syndicalistes autonomes de la CGATA. Les locaux de la Confédération ont été fermés sur ordre du Préfet, à Alger, pendant la préparation de la grève générale et des élections en décembre dernier, la manœuvre est grossière mais a privé de fait l’organisation syndicale d’une partie de ses moyens et de ses lieux de réunion. Nous demandons au Préfet de revenir sur cette décision inique et de lever dès à présent cette mesure de rétorsion. Suite à une convocation de la police de la wilaya de Chlef, Nadia Djador Alia, membre du SNAPAP CGATA a été convoquée par la police le 11mai 2020, par le service de « lutte contre les crimes électroniques ». La police a exercé de fortes pressions sur elle, sous le grief « d’humiliation du président de la République », à travers des publications sur un réseau social. Elle doit être présentée devant le procureur de la République dans les prochains jours.
En agissant ainsi, le pouvoir actuel ne fait que reculer sa chute et ajouter à son discrédit au niveau national comme au niveau international. Les organisations du Réseau syndical international de solidarité et de luttes dénoncent ces méthodes d’intimidation et demandent leur arrêt immédiat, ainsi que l’arrêt de toutes les poursuites judiciaires contre les militant-es du Hirak. Elles exigent la libération immédiate des tous et toutes les prisonnier-es politiques.

Démocratie et justice sociale pour l’Algérie ! Vive le Hirak !

Les organisations du Réseau syndical international de solidarité et de luttes: Organisations syndicales nationales interprofessionnelles :

 Central Sindical e Popular Conlutas (CSP-Conlutas) – Brésil.  Confederación General del Trabajo (CGT) – Etat espagnol.  Union syndicale Solidaires (Solidaires) – France.  Confédération Générale du Travail du Burkina (CGT-B) – Burkina.  Confederation of Indonesia People’s Movement (KPRI) – Indonésie.  Confederación Intersindical (Intersindical) – Etat espagnol.  Confédération Générale Autonome des Travailleurs en Algérie (CGATA) – Algérie.  Batay Ouvriye – Haïti.  Unione Sindacale Italiana (USI) – Italie.  Confédération Nationale des Travailleurs – Solidarité Ouvrière (CNT SO) – France.  Sindicato de Comisiones de Base (CO.BAS) – Etat espagnol.  Organisation Générale Indépendante des Travailleurs et Travailleuses d’Haïti (OGTHI) – Haïti.  Sindacato Intercategoriale Cobas (SI COBAS) – Italie.  Confédération Nationale du Travail (CNT-f) – France.  Intersindical Alternativa de Catalunya (IAC) – Catalogne.  Union Générale des Travailleurs Sahraouis (UGTSARIO) – Sahara occidental.  Ezker Sindikalaren Konbergentzia (ESK) – Pays basque.  Confédération Nationale de Travailleurs du Sénégal Forces du Changement (CNTS/FC) – Sénégal.  Sindicato Autorganizzato Lavorator COBAS (SIAL-COBAS) – Italie.  General Federation of Independent Unions (GFIU) – Palestine.  Confederación de la Clase Trabajadora (CCT) – Paraguay.  Red Solidaria de Trabajadores – Pérou  Union Syndicale Progressiste des Travailleurs du Niger (USPT) – Niger.  Union Nationale des Syndicats Autonomes du Sénégal (UNSAS) – Sénégal.  Unión Nacional para la Defensa de la Clase Trabajadora (UNT) – El Salvador.  Solidaridad Obrera (SO) – Etat espagnol.  Confederazione Unitaria di Base (CUB) – Italie.  Independent Workers Union of Great Britain (IWGB) – Grande-Bretagne.  Ogólnopolski Związek Zawodowy Inicjatywa Pracownicza (OZZ IP) – Pologne.  Centrale Démocratique Martiniquaise des Travailleurs (CDMT) – Martinique.  Organizaciones sindicales estatales profesionales o de sector  National Union of Rail, Maritime and Transport Workers (RMT/TUC) – Grande-Bretagne.  Centrale Nationale des Employés – Confédération Syndicale Chrétienne (CNE/CSC) – Belgique.  Sindicato Nacional de Trabajadores del Sistema Agroalimentario (SINALTRAINAL/CUT) – Colombie.  Fédération Générale des Postes, Telecom et Centres d’appel – Union Générale Tunisienne du Travail (FGPTT/UGTT) – Tunisie.  Trade Union in Ethnodata – Trade Union of Empoyees in the Outsourcing Companies in the financial sector – Grèce.  Syndicat national des travailleurs des services de la santé humaine (SYNTRASEH) – Bénin  Sindicat dos Trabalhadores da Fiocruz (ASFOC-SN) – Brésil.  Organizzazione Sindicati Autonomi e di Base Ferrovie (ORSA Ferrovie) – Italie.  Union Nationale des Normaliens d’Haïti (UNNOH) – Haïti.  Confederazione Unitaria di Base Scuola Università Ricerca (CUB SUR) – Italie.
 Coordinamento Autorganizzato Trasporti (CAT) – Italie.  Syndicat des travailleurs du rail – Union Nationale des Travailleurs du Mali (SYTR  Gıda Sanayii İşçileri Sendikası – Devrimci İşçi Sendikaları Konfederasyonu (GIDA-IŞ/DISK) – Turquie.  Syndicat National des Travailleurs du Petit Train Bleu/SA (SNTPTB) – Sénégal.  Asociación Nacional de Funcionarios Administrativos de la Caja de Seguro Social (ANFACSS) – Panama.  Palestinian Postal Service Workers Union (PPSWU) – Palestine.  Union Syndicale Etudiante (USE) – Belgique.  Sindicato dos Trabalhadores de Call Center (STCC) – Portugal.  Sindicato Unitario de Trabajadores Petroleros (Sinutapetrolgas) – Venezuela.  Alianza de Trabajadores de la Salud y Empleados Publicos – Mexique.  Canadian Union of Postal Workers / Syndicat des travailleurs et travailleuses des postes (CUPWSTTP) – Canada.  Syndicat Autonome des Postiers (SAP) – Suisse.  Federación nacional de trabajadores de la educación (SUTE-Chili) – Chili.  Plateforme Nationale des organisations professionnelles du secteur public – Côte d’Ivoire.  Fédération nationale des ouvriers et collectivités locales – Union Marocaine du Travail (UMTCollectivités locales) – Maroc.  Centrale Générale des Services Publics FGTB, Cheminots (CGSP/FGTB Cheminots) – Belgique.  Botswana Public Employees Union (BOPEU) – Botswana.  Organisation Démocratique du Travail – Organisation Démocratique du Travail (ODR/ODT) – Maroc.  Federacao Nacional dos Ttrabalhadores em Transportes Aéros do Brasil (FNTTA) – Brésil.  Federação Nacional dos Metroviários (FENAMETRO) – Brésil.  Namibia Football Players Union (NAFPU) – Namibie.  Palestinian Electricians’ Trade Union (PETU) – Palestine.
Organisations syndicales locales
 Trades Union Congress, Liverpool (TUC Liverpool) – Angleterre.  Sindacato Territoriale Autorganizzato, Brescia (ORMA Brescia) – Italie.  Fédération syndicale SUD Service public, canton de Vaud (SUD Vaud) – Suisse  Sindicato Unitario de Catalunya (SU Metro) – Catalogne.  Türkiye DERİ-İŞ Sendikasi, Tuzla et Izmir (DERİ-İŞ Tuzla et Izmir) – Turquie.  L’autre syndicat, canton de Vaud (L’autre syndicat) – Suisse  Centrale Générale des Services Publics FGTB, Ville de Bruxelles (CGSP/FGTB Bruxelles) – Belgique  Arbeitskreis Internationalismus IG Metall, Berlin (IG Metall Berlin) – Allemagne  Sindicato Unificado de Trabajadores de la Educación de Buenos Aires, Bahia Blanca (SUTEBA/CTA de los trabajadores Bahia Blanca) – Argentine  Sindicato del Petróleo y Gas Privado del Chubut/CGT – Argentine.  UCU University and College Union, University of Liverpool (UCU Liverpool) – Angleterre.  Sindicato di base Pavia (SDB Pavia) – Italie.  United Auto Workers local 551 Ford Chicago (UAW Ford Chicago) – Etats-unis.  Sindicato Uno Prodinsa, Maipú – Chili.
Organisations syndicales internationales
 Industrial Workers of the World – International Solidarity Commission (IWW).
Courants, tendances et réseaux syndicaux
 Transnationals Information Exchange Germany (TIE Germany) – Allemagne.  Emancipation tendance intersyndicale (Emancipation) – France.  Globalization Monitor (GM) – Hong Kong.  Courant Syndicaliste Révolutionnaire (CSR) – France.  No Austerity – Coordinamento delle lotte – Italie.  Solidarité Socialiste avec les Travailleurs en Iran (SSTI) – France.  Basis Initiative Solidarität (BASO) – Allemagne.  LabourNet Germany – Allemagne.  Resistenza Operaia – operai Fiat-Irisbus – Italie.  Workers Solidarity Action Network (WSAN) – Etats-Unis.  United Voices of the World (UVW) – Grande-Bretagne.  Unidos pra Lutar – Brésil

comment closed