Violente répression contre la population Oranaise, COMMUNIQUE LADDH ORAN
By administrator On 13 déc, 2019 At 07:46 | Categorized As Actualités, Droits de l'homme, Infos_show | With 0 Comments

ORAN

Au lendemain d’une élection rejetée par une grande partie de la population Algérienne, et l’élection boudée par la majorité des Algériens d’un candidat désigné par avance, les citoyens et citoyennes d’Oran ont été réprimée en masse lors de la marche du 43ème acte du Hirak. Une répression qui s’est transformée en une véritable chasse contre des citoyens pacifiques qui entendaient tout simplement marcher, comme ils le font dignement depuis le 22 février. Un dispositif policier d’une ampleur jamais vue ces derniers mois a transformé le centre ville d’Oran en état de siège et les citoyens en ennemie à abattre. Les forces de polices ont usé de violence, matraque, gaz lacrymogène pour disperser les manifestants pacifique sans distinction, à la place 1er novembre et les poursuivant tout l’après midi dans les rues et ruelles, au niveau de plusieurs places. Des hommes et des femmes ont été brutalisés et arrêtés sans retenue. Chaque groupe de jeune gens se reformant ont subis les foudres des forces de l’ordre. La place des victoires où se trouve le siège de la LADDH a été encerclée par un dispositif policier, les agents des forces de l’ordre se ruant sur tous les citoyens voulant se regrouper et les dispersant à coup de matraque. Des hommes de tous âges levant les mains en l’air en signe de pacifisme ont été embarqués et maltraités. De très nombreuses arrestations, près d’une centaine, ont été faites, dont des journalistes et des photographes, durant tout l’après midi,. Cette volonté de punir la population d’Oran et le hirak montre une fois de plus que le régime en place se refuse d’écouter les revendications et aspirations des Algériens et Algériennes, Pour une Algérie libre et démocratique.
La LADDH dénonce cette répression brutale contre des manifestants pacifique et l’usage de la violence n’ayant épargnée ni hommes et femmes, et exige la libération de toutes les personnes arrêtées et appelle à la fin de la répression contre les Algériens et Algériennes.

Oran,le 13 décembre 2019

LADDH
Bureau d’Oran

 

 

About -

comment closed