Le comité antirepression s’organise et se renforce à Oran
By administrator On 31 juil, 2019 At 11:11 | Categorized As Actualités, Droits de l'homme, Infos_show | With 0 Comments

re 2

COMMUNIQUE N°1

Ce jour le Mercredi 31-07-2019 s’est tenue la 3ieme réunion du comité anti répression d’Oran au sein du siège commun SNAPAP-LADDH. Le comité constate pour cette troisième réunion une participation plus importante et s’en félicite.

L’ordre du jour étant la prise de décisions concernant plusieurs questions et après débat il a été décidé de:

- D’utiliser la déclaration universelle des droits de l’homme et le pacte international des droits civils et politiques ainsi que les différentes conventions ratifiées par l’Algérie pour définir ce qu’est un détenu d’opinion ou détenu politique ou pour déterminer, de manière générale, si la citoyenne et le citoyen Algériens ont été privés des droits et libertés tels que définis par ces différents instruments auxquels a ratifié l’Algérie.

Afin de prendre en charge certaines recommandations il a été décidé de former trois groupes.

Le premier groupe est chargé d’élaborer un texte pour expliquer ce qu’est le comité anti-répression, quels sont ses objectifs, à court, moyen et long terme et comment il fonctionnera. Ce texte servira à faire connaitre le comité comme il tentera d’apporter des réponses aux interrogations légitimes des citoyennes et citoyens.

Le deuxième groupe aura pour tâche de former le pole d’avocats engagés sur la question de la défense des libertés des participants (es) au HIRAK dans le but de pouvoir répartir les taches entre eux afin d’optimiser leur différente intervention. A cet égard le comité anti répression lance un appel aux avocates et avocats pour nous rejoindre pour cette noble cause.

Le troisième groupe aura pour tâche la confection d’un guide qui aura pour fonction de vulgariser les droits des citoyens et citoyennes lors des interventions des forces de la sureté ou des instances judiciaires et ce en s’appuyant sur le code de procédure pénal et les différentes règlementations et lois.

Le débat a fait ressortir la nécessité de tracer des programmes à court, moyen et long terme. Le but étant non seulement de pouvoir faire appel aux avocats pour la défense des citoyens et citoyennes mais surtout de faire participer le plus grand nombre de personnes à la défense collective des citoyens et citoyens quelque soit le lieu ou s’est exercée la répression et de vulgariser la culture des droits de l’homme au sein de la société Algérienne. Le comité tient à souligner qu’il est solidaire de tous les détenus d’opinion ou politique (Le Moudjahid BOUREGAA ou ceux et celles détenus pour avoir porté l’emblème Amazigh) et de tous ceux sur lesquels sont exercés des pressions sous forme de harcèlement, de contrôle judiciaire ou ceux qui sont obliges de faire appel, à leur corps défendant, à la grève de la faim pour faire entendre leur voix (Ma Salah Dabouz et le militant KHENCHA Abdelkader.

Le comité a décidé de faire un rassemblement le Mercredi 07 Août 2019 devant la cour d’Oran à partir de 10h pour montrer sa solidarité avec tous les Algériennes et Algériennes victimes d’arbitraire pour leur engagement dans le HIRAK et ce rejoignant nos compatriotes de Ighzer Amokrane, dans la commune d’Ouzellaguen (wilaya de Béjaïa) ou une marche a été organisée à l’appel du Collectif des citoyens d’Awzellaguen (CCA).

P/le comité kaddour CHOUICHA

About -

comment closed