LE JOURNALISTE IHSANE EL KADI, RÉCOMPENSÉ DU PRIX INTERNATIONAL, OMAR OUARTILANE
By administrator On 3 mai, 2019 At 04:25 | Categorized As Actualités, Infos_show | With 0 Comments

ihsane-el-kadi_0

EL KADI Ihsane, journaliste à Maghreb Émergent vient de recevoir le prix international d’El Khabar « Omar OUARTILANE » de la liberté de la presse hier soir.

EL KADI Ihssen mérite amplement ce prix de par son engagement politique pour toutes les libertés démocratiques individuelles et collectives d’une part et pour la liberté de la presse en particulier.

En 1980, il a connu les affres de la prison d’El Harrach pendant six mois.

Avant le 22 février 2019, Ihsane était engagé à coté d’autres confrères de la presse électronique pour la création d’un syndicat autonome de la presse électronique (SAEP) dont une dizaine de ses réunions de préparation se sont tenues dans son siège prés de la place Audin de la société ALGERIA INTERFACE.

Mis à part son combat politique EL KADI Ihsane est une fine plume souvent corrosive reconnue par tous ses confrères et les lecteurs tant sur le plan politique  qu’économique.

Comme, il se transforme lors des coupes du monde ou des matchs importants en chroniqueur sportif et se rend souvent au stade partager de bons moments avec les supporters algérois.

De par sa formation, il s’est spécialisé depuis longtemps dans les analyses économiques, il tient actuellement une chronique, tous les mardis dans El Watan.

Nonobstant, l’animation de son journal Maghreb Émergent, EL KADI s’est lancé depuis déjà un moment dans la RADIO WEB avec la création de RADIO M avec comme devise (La petite radio du grand Maghreb) qui depuis peu a fait beaucoup de petites émissions sympathiques comme le CCP (Café Presse Politique) animée par la joyeuse Daikha DRIDI qui réunit tous les mercredis à 18 heures une bande de journalistes gais lurons pour décortiquer, déchiffrer et commenter l’actualité de la semaine avec les inamovibles frères ennemis Said DJAFFAR, Abed CHAREF,  Akram KHRIEF, Hassen OUALI, Hassan MOALI, et d’autres, le CEE (Café des Experts Eco), l’émission cinq sur cinq en arabe animée par la jeune Lynda ABOU, et l’émission « Entretien » ainsi que des directs de la rue.

Se lancer dans le journalisme indépendant et maintenir son autonomie en Algérie n’est pas une mince affaire.

Ce prix arrive à point nommé pour lui redonner plus de courage afin de continuer son chemin pour le combat démocratique.

Ghalem BOUHA

 

 

 

About -

comment closed