Naissance de la fédération des retraités SNPAP/CGATA : Installation du bureau régional Ouest
By administrator On 25 déc, 2018 At 01:44 | Categorized As Actualités, Communiqués, Infos_show, Luttes sociales | With 0 Comments

poste_1

Ce jour, 25 décembre 2018, s’est tenu une rencontre régionale Ouest de la fédération des retraités algériens sous l’égide du SNAPAP/CGATA  à Oran au siège de l’organisation syndicale à la place Benabdelmalek RAMDANE (Place des Victoires) qui a vu l’installation du bureau régional et  de son responsable en la personne du syndicaliste Miloud BENMESSAOUD.

La prochaine étape sera consacrée à l’installation des autres bureaux de wilaya de l’Ouest algérien.

Les régions Centre, Est et Sud verront l’organisation de rencontres régionales courant mois de janvier 2019.

Parmi les principales revendications discutées au cours de la rencontre et qui constituent désormais le programme de la fédération :

1/ Suppression de l’IRG sur les pensions de retraites, car, les revenus des retraités sont déjà maigres et de plus ils sont grevés de l’IRG alors que cette catégorie de travailleurs a déjà cotisé pendant de longues années.

2/Couverture de la sécurité sociale :

Cette assurance sociale sensée couvrir les besoins en santé du retraité en fin de compte ne satisfait qu’une partie car le remboursement des médicaments est partiel en raison des nomenclatures ainsi que les prestations médicales comme les visites chez les médecins spécialistes et les bilans des imageries médicales et biologiques.

3/ Bénéfice des œuvres sociales

Alors que le décret 82/179 du 18/05/82, article 4 stipule que les retraités bénéficient de tous les droits aux œuvres sociales, les retraités au mépris de la loi sont exclus des prestations de leurs anciens employeurs et organismes.

A la clôture de la rencontre, les retraités ont abordé le douloureux épisode du détournement des fonds de la caisse de retraité par Khalifa BANK avec la complicité active de Sidi SAID de l’UGTA qui était à l’époque Président du conseil d’administration de toutes les caisses  sans omettre aussi la participation à cet hold-up d’une partie du gouvernement et du ministre du travail. Sur ce point, les retraités comptent ne pas baisser les bras en dénonçant ce crime et aller jusqu’à ester en justice les responsables

Pour prendre contact :

07 83 99 05 55   06 62 17 74 30  07 71 42 97 75  06 64 61 98 54

Ghalem BOUHA

About -

comment closed