Reda Bouchouicha, le brave douanier, par qui le scandale est arrivé !
By administrator On 12 juil, 2018 At 02:12 | Categorized As Actualités, Alert Corruption, Infos_show | With 0 Comments

annaba

Lorsque le chef de la brigade mobile de la douane de contrôle du port de Annaba a entamé un travail somme toute routinier d’inspection de quatre conteneurs le 22/08/2017, il ne savait pas qu’il allait être embarquer dans une histoire qui, plus tard, allait le dépasser, surpasser les douanes et même se greffer à une autre affaire nationale plus politique éclaboussant tout un système de corruption, de passe-droits et de responsables sécuritaires très hauts placés.

Pour avoir bien accompli sa mission de contrôle, le chef de brigade BOUCHOUICHA est muté au poste de gardien du port de Annaba puis suspendu et sans salaire pour subvenir aux besoins vitaux de sa famille.

En janvier 2018, il entame une grève de la faim et l’on apprend que c’est le directeur régional des douanes en l’occurrence M. HAMEL Belkheir qui n’est autre que le frère du général HAMEL le patron de la police nationale qui est derrière ses malheurs.

Ensuite,  l’affaire se tasse pour quelques mois et puis rebondissement spectaculaire en juin 2018 : C’est la gendarmerie qui ouvre une enquête sur HAMEL Belkheir lui-même et ses adjoints impliqués dans plusieurs affaires d’imports de gadgets et d’exports de vraies devises. Il est à remarquer que HAMEL Belkheir a été inquiété bien avant le limogeage de son frère le général HAMEL.

Mais par un tour de passe-passe, on apprend à travers la presse qu’un mouvement dans le corps des chefs de la douane a été opéré et que HAMEL Belkheir est installé comme directeur régional des douanes dans son fief à Tlemcen.

Autre rebond et peut-être une baisse de rideau finale, tout un beau monde dont HAMEL Belkheir est aujourd’hui, devant le procureur de la république de Annaba.

Ainsi, le juste combat de Reda BOUCHOUICHA, ce douanier lanceur d’alerte corruption, vient d’être couronné par un joli coup de filet et un grand coup dans la fourmilière de la corruption.

Car, avec un général aussi puissant derrière HAMEL Belkheir, Reda risquait même de finir ses jours en taule !

Ghalem BOUHA

 

 

 

 

 

 

About -

comment closed