De l’autogestion à la concession aux multinationales : Conférence, débat
By administrator On 6 juin, 2018 At 11:21 | Categorized As Actualités, Economie, Infos_show | With 0 Comments

fermes-pilotes-leco_859226_679x417

L’Espace des résistances Ahed Tamimi

vous invite à Une rencontre-débat sur le thème Terres agricoles De l’autogestion à la concession aux multinationales animée par Chaffih Ahmine (économiste)

Jeudi 7 juin 2018 à 21 h 30 au 27, boulevard Zighout Youcef à Alger

(Siège national du Parti socialiste des travailleurs – PST)

La rencontre débutera par la projection :

Du documentaire (25mn) « A force de courage »

Réalisé par Pierre Falardeau et Julien Poulin

Mention spéciale du jury au Festival de Lille 1977 (France)

Deux décennies après l’indépendance, des travailleurs du domaine agricole Maouchi (Bejaia) racontent leur expérience de gestion « autogérée » de leur domaine…

D’une vidéo (14mn) trouvée sur Facebook en Mai  2018 :

Des travailleurs d’une ferme pilote d’Oum El Bouaghi expliquent pourquoi ils refusent « l’ouverture au capital privé » et revendiquent le droit de gérer collectivement leur ferme pilote…

Espace des résistances Ahed Tamimi

Quel espace pour regrouper tous ceux et toutes celles qui continuent de résister à l’offensive économique, politique et culturelle du néolibéralisme et des forces de l’argent ? Comment regrouper tous ceux et toutes celles qui veulent riposter à ce monde où il est devenu « ringard » de parler de justice sociale, de défense des acquis sociaux, de service public ? Comment regrouper tous ceux et toutes celles qui refusent la fatalité d’un système capitaliste à bout de souffle et agressif ? Comment  regrouper tous ceux et toutes celles qui pensent que l’anticolonialisme n’est pas une « idée du passé » et que tout acte de solidarité avec le peuple palestinien, le peuple sahraoui  et tous les peuples opprimés n’est pas une« solidarité sélective », mais l’affirmation du principe « du droit des peuples à disposer d’eux-mêmes » ? Comment regrouper tous ceux et toutes celles qui refusent le concept impérialiste « de guerres pour instaurer  la démocratie » ? Comment ensemble sortir de ce monde de « l’aliénation » imposé par le système capitaliste mondialisé (information, art, littérature, réseaux sociaux…) ?

Nous avons besoin de nous retrouver, de débattre ensemble de tout cela, de définir notre vision du monde, de nous réapproprier les concepts et idées de la gauche dans la politique l’art, la culture…

C’est pourquoi nous avons, femmes et hommes, jeunes et moins jeunes, venant d’horizons divers, envisagé la création d’un espace nommé « Espace des résistances Ahed Tamimi».

Cet espace est un espace de débat, de solidarité et de culture. Il est autonome. Il est ouvert à toute personne qui pense que la construction d’une  alternative de gauche est encore possible dans notre pays.

فضاء المقاوَمَات عهد التميمي

ما هو الفضاء الذي بإمكانه جمع كل أولئك الذين يواصلون مقاومة الهجمة الاقتصادية، السياسية والثقافية للنيولبرالية وقوى المال؟ كيف نجمع كل أولئك الذين يرغبون في الردّ على هذا العام « الوقح » مُدافعين ومتحدّثين عن العدالة الاجتماعية، والمكاسب الاجتماعية والقطاع العام؟ كيف يجتمع كل أولئك الذين يرفضون حتمية نظام رأسمالي استغلالي ومتوحش؟ أين يجتمع كل أولئك الذين يؤمنون بأن الفِكر المُناهض للاستعمار ليس شيئاً « من الماضي » وبأنّ كل أشكال التضامن مع الشعب الفلسطيني، والشعب الصحراوي وكل الشعوب المقموعة ليس « تضامناً انتقائياً »، بل تأكيداً على « حق الشعوب في تقرير مصيرها »؟ كيف يجتمع كل أولئك الذين يرفضون المفهوم الإمبريالي لـ « الحرب لأجل إقامة الديمقراطية »؟ كيف نخرج سوياً من هذا العالم « المعزول » والمفروض من قبل النظام الرأسمالي العالمي (الأخبار، الفن، الأدب، شبكات التواصل الاجتماعي…)؟ نحن في حاجة لأن نلتقي، نتناقش حول كل هذا وأكثر، وأن نُعرِّف نظرتنا للعالم، لأن نستعيد سوياً مفاهيمنا وأفكارنا اليسارية في السياسة، الفن، الثقافة… لهذا قررنا، نساءً ورجالاً، شباباً والأقل شباباً، نحن الآتون من آفاق مختلفة، تأسيس فضاء نسمّيه « فضاء المقاوَمَات عهد التميمي ». سيكون الفضاء مكاناً للنقاش، للتضامن وللثقافة. فضاءٌ مُستقل ومفتوح لكل شخص يعتقِدُ أنّه لا زال بالإمكان بناءُ بديلٍ يساري في هذي البلاد.

About -

comment closed